Votre métabolisme est-il lent ? Quelques astuces peuvent vous aider à accélérer votre métabolisme !

Vous n'avez pas à être victime d’un métabolisme lent ! Voici quelques astuces qui accélèrent le métabolisme pour mettre fin à tout ce qui empêche votre développement et la perte de poids !

03.10.2019

Qu’est-ce que le métabolisme ?

Qu’est-ce que le métabolisme ?

Le métabolisme désigne la quantité d’énergie que votre corps consomme et le nombre de calories qu'il brûle par jour.

 

 

Vous devriez commencer par calculer votre métabolisme quotidien. Cela vous indique la quantité d’énergie que vous utiliseriez si vous restiez à la même place toute la journée. En effet, même si vous ne bougez pas, vous consommez de l’énergie (brûler des calories), car vous avez aussi besoin d’énergie pour faire battre votre cœur, pour respirer et pour maintenir la température de votre corps.

Pour calculer votre besoin énergétique quotidien, vous devez additionner l’énergie consommée tout au long de votre activité quotidienne à votre taux métabolique quotidien ou votre besoin calorique de base.

De quoi votre métabolisme dépend-il ?

Certains facteurs agissent sur votre métabolisme, mais également sur le métabolisme de base, en d'autres termes, sur l’état au repos de votre besoin énergétique. De quoi s'agit-il ?

Sexe

Les hommes ont un niveau de consommation énergétique plus élevé. Par conséquent, leur taux métabolique est également plus élevé. La masse musculaire est plus importante dans leur corps, et des mesures prouvent que les muscles brûlent trois fois plus de calories que les cellules graisseuses, ce qui explique pourquoi ils ont un meilleur métabolisme.

Âge

En vieillissant, le métabolisme ralentit, la consommation énergétique diminue. Par conséquent, le besoin calorique est un aspect important à prendre en compte aussi pour déterminer le métabolisme de base.

Masse corporelle

Le poids influence aussi la consommation énergétique, car porter un poids supplémentaire de 1-2 kg ou de 10 kg est différent. Lorsque ce poids supplémentaire se compose de masse musculaire, alors c’est manifestement positif, car les muscles ont une consommation métabolique plus élevée.

État de santé

Certaines maladies influencent aussi le métabolisme, par exemple en cas d’hypothyroïdie, le métabolisme ralentit, tandis que l’hyperthyroïdie fait accélérer le métabolisme de base.

Génétique

Des individus différents ont naturellement une digestion, un métabolisme différent, mais également une constitution corporelle différente. Il y a des personnes dotées d’un métabolisme plus lent qui sont plus sujettes à l’obésité et celles qui sont plus minces. Bien évidemment, cela ne peut servir d’excuse, car il est possible de le combattre.

Dose d’exercice

C’est le facteur de l’activité qui agit sur la consommation énergétique, en d'autres termes sur le métabolisme, plus que toute autre chose. Notamment, la quantité d’exercice, le type de travail, le sport régulier et la qualité de vie affectent tous la consommation énergétique.

Comment savoir si vous avez un métabolisme lent ?

Le métabolisme ralentit un peu lorsque vous vieillissez, mais vous pouvez y faire face facilement.

L’utilisation de traitements diététiques à basses calories (en dessous du taux métabolique de base) force votre corps à basculer sur le mode réserve, et vous réduisez ainsi encore davantage votre consommation énergétique.

Le manque d’exercice et des repas irréguliers, en particulier s’il y a de trop longs intervalles entre les deux, sont d'autres facteurs. Notre corps acquiert de l’énergie et se construit à l’aide des processus du métabolisme.

Quels sont les symptômes d’un métabolisme lent ?

  • Si des kilos en trop continuent à se déposer — principalement autour de l’estomac ou de la taille —, et que vous avez l'impression que rien ne change malgré le sport et une hygiène de vie saine.

  • Vous souffrez fréquemment de flatulences, et vous avez du mal à vous débarrasser des produits finis métaboliques.

  • Une déficience hormonale, ou des troubles fréquents du métabolisme du glucose, ou des problèmes digestifs apparaissent.

Il est important de garder le métabolisme dans un état optimal, car vous pouvez éviter ainsi des problèmes cardiovasculaires ou autres problèmes métaboliques. Cela nécessite seulement d'accorder un peu plus de temps à un style de vie quotidien réfléchi.

Des conseils pour accélérer le métabolisme : faites chauffer votre corps !

Des conseils pour accélérer le métabolisme : faites chauffer votre corps !

Le terme de métabolisme est celui qui est le plus souvent mal interprété lorsqu'il s'agit d’entraînement ou d'alimentation. De nombreuses personnes prétendent que la raison de leur incapacité à atteindre leurs objectifs est qu’ils ont génétiquement un métabolisme lent. Certes, la génétique joue un rôle dans le métabolisme, mais pas dans une telle proportion que nous pouvons lire dans de nombreuses sources. La bonne nouvelle, toutefois, c’est que vous pouvez faire beaucoup de choses pour l'accélérer !

Commencez à faire de l’exercice !

L'une des façons les plus simples d'accélérer le métabolisme est de pratiquer régulièrement un sport et de faire plus d’exercice. Notre corps brûle non seulement plus d’énergie grâce au sport, mais plus la proportion de tissus musculaires développés est accompagnée d’une demande énergétique plus élevée.

En faisant du sport pendant 1 heure environ, la demande métabolique augmente de 400-600 calories — bien-sûr en fonction du type d'activité sportive, du corps, du poids et d'autres facteurs.

La quantité d'activité sportive doit être déterminée d’une manière personnalisée, en fonction de l’état de difficulté et du planning quotidien. Toutefois, 1 à 1,5 heure trois fois par semaine est recommandée pour tous, en particulier pour ceux qui font un travail assis. Faire du sport est également une bonne méthode pour réduire le stress, cette activité a donc un double résultat bénéfique ! Cela vaut la peine de trouver une activité que nous pouvons pratiquer sur le long terme et avec plaisir, car c’est le secret de la réussite.

Entraînement fractionné

L’entraînement fractionné est une méthode particulièrement adaptée pour accélérer le métabolisme, car il maintient le métabolisme à un niveau élevé non seulement pendant l’entraînement, mais également dans les heures qui suivent. Alternez 0,5 à 1 minute d’exercices d'une intensité de 80-90 % environ avec 1 à 2 minutes d’exercices de plus faible intensité.

Imaginons qu’on prenne l’exemple du mécanisme d’une voiture. Si vous alternez en permanence entre accélération et freinage, la voiture a besoin de brûler beaucoup plus de carburant que si vous rouliez à une vitesse équilibrée. C’est également vrai pour notre corps.

Exemple : courir sur un tapis de course à 11 km/h pendant 30 secondes, puis 1 minute de marche à 3 km/h.

Entraînement d’haltérophilie

Un entraînement d’haltérophilie, avec le même intervalle, continue à booster le métabolisme même après l’entraînement. Pour y parvenir, il ne suffit pas bien-sûr de perdre son temps avec des poids de 1 kg tout en lisant le journal. Cela demande un entraînement intensif et difficile.

Masse musculaire

De nombreuses femmes qui font un régime amincissant craignent de prendre du muscle rien qu’en entendant le mot. Pour la plupart des gens, la masse musculaire fait penser à un homme en forme d'armoire à glace. Toutefois, on est loin des besoins réels.

Un appareil musculaire robuste et athlétique attire beaucoup plus les regards, qu’il soit dans le corps d'une femme ou d'un homme. Le construire n’est pas une mince affaire, mais du point de vue du métabolisme, il a un effet particulièrement bénéfique. En effet, le tissu musculaire est beaucoup plus actif que le tissu graisseux. Il demande plus d’énergie. Ainsi, chaque muscle consomme 60-100 calories en plus.

Changez votre mode d’alimentation !

Changez votre mode d’alimentation !

Manger régulièrement et la bonne quantité est la clé d’un menu diététique, et de l’accélération du métabolisme aussi.

Si votre corps sait combien de temps il doit attendre pour obtenir à nouveau de l’énergie, alors il n’a plus besoin de stocker. Une bonne quantité de calories est donc importante pour que notre corps ne se mette pas à stocker. Ceux qui sont fréquemment au régime font l’erreur de créer des menus qui sont en dessous du taux métabolique de base et de les suivre trop longtemps. Avec des régimes diététiques miracles de 600-1 000 calories, notre corps bascule en mode stockage et essaie d'extraire jusqu'à la dernière molécule d’énergie de cette petite quantité de nourriture, ce qui ralentit la consommation énergétique du corps. Évidemment, lorsqu’il reçoit à nouveau de la nourriture une fois ce régime diététique terminé, le mode stockage du corps reste activé et d’un seul coup, les kilos se mettent à s'accumuler.

5-6 repas par jour

C’est un principe diététique de base, mais on ne le répétera jamais assez. Le fait de manger accélère le métabolisme, mais cela ne veut pas dire que vous devriez vous précipiter immédiatement dans un fast-food. Prenez des repas plus petits plusieurs fois au lieu de faire 3 gros repas.

Lorsque votre corps ne reçoit pas suffisamment de nourriture, le métabolisme ralentit, car il se protège de la faim. Si vous mangez irrégulièrement et/ou rarement, votre corps peut s’y préparer. Toutefois, si vous mangez plus fréquemment des portions plus petites, toutes les 2-3 heures, le réapprovisionnement devient calculable pour votre corps. Pour couronner le tout, vous n'aurez pas faim de cette façon !

Manger des épices !

Les épices, et en particulier les épices fortes ont également pour effet d’accélérer le métabolisme. L’un des composants du piment, la capsaïcine, accélère par exemple le métabolisme et réduit l’appétit. En plus de l’effet stimulant et accélérateur de métabolisme, le poivron est également efficace contre les virus selon la médecine populaire.

Les composants actifs du gingembre stimulent la production des enzymes de la digestion de l’estomac, ce qui améliore le processus de digestion. C’est un choix intelligent en complément de repas à forte teneur en protéines. Les huiles volatiles d’ail aident également à accélérer le métabolisme, mais elles sont également très bonnes pour renforcer le système immunitaire et lutter contre les flatulences. Mais soyez prudent, faites toujours en sorte d’atteindre l’équilibre, car en ingérant trop d’épices fortes, vous pouvez peser lourdement sur l’estomac et les intestins.

Mangez beaucoup de fibres et de protéines !

La prise de protéines demande beaucoup d’énergie au corps lui-même, car elles sont plus difficiles à digérer ; toutefois, le tissu musculaire obtenu par la pratique du sport provoque également une consommation énergétique plus élevée, ce qui au final booste le métabolisme. Il est important de manger des fibres à chaque repas, nous les trouvons dans les légumes, les fruits et les céréales complètes.

Les fibres aident aussi à la purification et à la digestion, mais elles jouent un rôle énorme dans la formation d’un niveau stable de glycémie. Elles contribuent à nettoyer les restes d’aliments et de protéines coincées dans les villosités, ce qui prévient les processus inflammatoires. C’est pourquoi il est important de manger n’importe quel type de légumes ou de la salade en plus de la viande.

Utilisez des ingrédients naturels !

Il est important d’éviter les aliments préparés, remplis d'additifs.

Tout ce dont votre corps n’a pas besoin pèse lourdement sur le métabolisme, car il lui est difficile de les sécréter, et souvent ils sont stockés dans des dépôts de graisse.

Il est préférable de choisir les types d'aliments qui subissent le moins possible de méthodes de traitement. La manière la plus simple de l’exprimer serait de dire qu’ils devront être le plus proche possible de leur état naturel. Nous avons besoin de nutriments et non d'additifs inutiles. Faites le tour de votre quartier pour savoir où vous pouvez les acheter et planifiez toujours votre semaine à l’avance.

Plus de liquides !

Plus de liquides !

L’eau joue des rôles divers dans notre corps, par exemple pour accélérer notre métabolisme. Vous pouvez avoir un sentiment de faim à cause de la déshydratation, et donc vous risquez de manger plus que nécessaire.

60-70 % du corps est composé d’eau. Elle favorise une bonne pression artérielle et une bonne circulation sanguine en transportant les nutriments et l'oxygène jusqu’aux cellules. Elle joue un rôle crucial au niveau de la digestion, de l'absorption et de la sécrétion de fibres. Elle contribue à la régulation de l’équilibre acido-basique et de la température du corps. Il est recommandé de boire au moins 3-4 litres de liquide sans sucre par jour !

Buvez suffisamment d’eau !

L’eau fraîche est le meilleur choix. Généralement, nous n’avons pas besoin de sucre ou d’additifs aromatiques en plus. L’ordinaire a la même importance en termes d'absorption d’eau que de nourriture. Il est important de boire moins, un verre à chaque fois, mais plus souvent. Dans tous les cas, vous devriez commencer par un verre d’eau le matin. Il n’est pas recommandé de boire de grandes quantités pendant et avant les repas, car elles prennent la place des aliments et vous aurez l’impression d’être rassasié rapidement, mais vous aurez à nouveau faim très rapidement.

Il ne doit pas y avoir non plus d’excès, car d'une part, une quantité excessive d’eau pèse lourdement sur les reins, et d'autre part, cela peut également provoquer de l’hyponatrémie pouvant avoir de sérieuses conséquences.

La caféine peut aider aussi !

La caféine est présente dans le café et le thé a également un effet de booster sur le métabolisme. Elle agit principalement sur le fonctionnement de la thyroïde qui contribue à la régulation du métabolisme. Les thés verts, noirs et matés contiennent de la caféine.

Toutefois, vous pouvez également devenir dépendant à la caféine, et des quantités excessives (supérieures à 600 mg par jour) peuvent provoquer des nausées, la sensation d’être malade et des vertiges. Il y a 50 mg de caféine dans une tasse de café, 80 mg dans un espresso et 90 mg dans un café long. 2-3 tasses de café ou de thé par jour n'auront absolument aucune conséquence. En effet, selon certaines études, les personnes qui boivent du café avec modération sont en meilleure santé.

Certaines personnes sont plus sensibles à la caféine, mais des experts conseillent de ne pas en boire après 15h et en aucun cas, dans les 5-6 heures avant le coucher. Heureusement, il existe d'autres solutions sans stimulants pour stimuler le métabolisme.

Pour réussir, prenez soin de votre métabolisme

N’accusez plus votre métabolisme si vous n'arrivez pas à perdre du poids, car vous pouvez en faire plus en le boostant ! Prenez soin de vos repas, pratiquez régulièrement le sport et vous atteindrez vos objectifs !

Astuces que vous pouvez suivre aussi pour accélérer le métabolisme :

  • Efforcez-vous de boire 3 litres de liquide par jour afin d’hydrater parfaitement votre corps et d’éviter de manger parce que vous avez soif.

  • Assurez-vous de manger régulièrement, mangez des portions plus petites toutes les 2-3 heures, et ainsi votre corps n'a pas besoin de se mettre à stocker.

  • Mangez beaucoup de légumes et de fibres, vous pouvez ainsi aider votre métabolisme et votre digestion tout en apportant des minéraux à votre corps qui sont également importants pour le fonctionnement de votre corps et de votre métabolisme.

  • Faites attention à l’apport en protéines, car vous pouvez entretenir et développer de cette façon votre masse musculaire, et ainsi augmenter la consommation calorique.

  • Mangez des aliments naturels soumis à un traitement minimal que vous pouvez égayer avec un peu d'assaisonnement !


Qu’est-ce vous souhaiteriez améliorer dans cet article ?




Le contenu pourrait être...





Annuler

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?