Manger de saison : spéciale automne

Un esprit sain dans un corps sain. Quoi de plus sain que de s’accorder avec la nature, et de se nourrir selon ce quelle a à nous offrir ?

09.11.2016

Dans un article précédent, nous avons vu les trucs et les astuces pour ne pas tomber malade. Ou, du moins, pour éviter de tomber malade. Le sommeil, l’alimentation, les compléments, l’activité physique…

Cette fois-ci nous allons approfondir le rôle de l’alimentation : comment organiser sa liste de courses, quels aliments privilégier en cette saison, qu’est-ce qu’ils ont de plus, quels nutriments on y trouve et qui sont intéressants avec l’arrivée du froid ...

Les sources de glucides et de protéines restent similaires pendant toute l’année.

On a donc, par exemple, les pâtes, les pommes de terre, les patates douces, le riz ou encore l’avoine parmi les sources de glucides. Toutefois, on peut changer la manière, la façon de les préparer. Exemple : privilégiez un porridge bien chaud, avec de la cannelle et des pommes, et pourquoi pas du miel. Ou bien un muesli, qui est plus riche en calories, mais pas à cause de mauvaises choses. Ce sont des fruits, voire des super-aliments, des oléagineux… Il faut juste éviter de prendre ceux qui contiennent du sucre ajouté. N’oubliez pas que notre corps a besoin de plus de calories en automne-hiver.

Du côté des protéines, on retrouve l’éternel poulet ou dinde, au choix, toute sorte de poissons (truite, saumon, thon, maquereau …), œufs, viandes rouges (bœuf, porc). Ensuite, c’est  à vous de choisir et de vous organiser selon les macros qui vous auront été définis, pour vous et vous seul, selon vos besoins en lipides notamment.

Maintenant, nous allons aborder les produits frais. Ces points sont les points le plus mis en avant dans cet article. Nous allons commencer par les légumes. Bien sûr vous pouvez les cuisiner à votre guise : en quiche ou tarte, en soupe, en potage ou en soupe, seuls ou accompagnés. Il existe des tonnes de recettes qui font que vous ne pouvez pas vous ennuyer dans la cuisine, et surtout que vous pouvez vous régaler sans limite.

En regardant et en essayant de classer tous les légumes de saison, on se rend compte qu’il existe une très grande, très grosse catégorie qui regrouperait tous ces légumes : les légumes anciens, aussi appelés légumes oubliés. Parce que sinon il aurait fallu sortir des dizaines de noms latins qui auraient vite fait de nous perdre et finalement nous aurions passé plus de temps à chercher ce que cela veut dire qu’à prêter attention aux légumes eux-mêmes.

On trouve donc beaucoup de

  • racines ou légumes-racines  (topinambour, qui est un des exemples de légume - racine, le panais, les carottes, les betteraves, le navet, les oignons, le salsifis, dont on consomme la racine, mais qui est  cuisiné comme un légume ),
  • choux (brocoli, chou fleur, chou-chinois, chou de Bruxelles, chou-frisé, chou-rouge, chou-rave),
  • cucurbitacées (courges de toute sorte, potimarron, potiron, pâtisson),
  • pommes de terre,
  • salades (mâche, laitue),
  • plantes potagères ou herbacées (épinards, maïs, cresson, poireaux, endives).

Chaque légume apporte vitamines, minéraux et fibres pour l’hiver. Ce sont les ‘must-have’ de cet automne.

Et enfin, nous allons terminer par les fruits. Alors, en effet, ils peuvent être caloriques, puisqu’ils contiennent pour certains beaucoup de sucre. Mais c’est du fructose, donc un indice glycémique assez bas, et surtout les nutriments que nous apportent les fruits sont vraiment importants pour notre santé et notre bien-être. Une diète trop stricte et trop pauvre en glucides, c’est le secret pour fondre musculairement, stagner, et tomber malade puisque notre corps sera crevé. Donc en fait, en perte de poids ou en recherche de mode de vie sain, et bien sur en prise de masse… Tout le monde est gagnant !

On a donc la fameuse banane, meilleur ami des sportifs en tous genres, la châtaigne et le marron (indice glycémique bas même après cuisson, 15% des AJR en magnésium, 20% des AJR en manganèse, 10% des AJR en cuivre, vitamines E, C, B, et riche en fibre.), les agrumes (citron, clémentine, kiwi, mandarine), les coings, les dattes, les kakis, les noisettes, les noix, la mangue, la poire, la pomme, et diverses variétés de prunes.

Comme pour les légumes, les fruits ont tous leur place dans notre alimentation.  La quantité que nous consommons dépendra surtout de nos besoins. Préférez de vrais fruits que des jus de fruits ou des compotes qui ne sont que des bouteilles ou des pots de sucres qui en cours de cuisson ont perdu tout intérêt.

----------

Mylene Michelier


Qu’est-ce vous souhaiteriez améliorer dans cet article ?




Le contenu pourrait être...





Annuler

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?