Fin d’année, le bilan !

La fin de l’année, c’est sacrée. Bon nombre d’entre vous avez commencé en janvier avec de bonnes résolutions. Et pour les autres, une fin d’année, c’est comme à l école ! Du coup, c’est le moment de faire le bilan !
07.12.2016

Faire le point, c’est super important. Cela permet de voir le chemin parcouru, de se remotiver ou de continuer de l’être, de se rendre compte de la progression. Plus encore, cela permet de se projeter. Qu’est-ce qu’il faudra corriger l’année suivante, quels sont les points faibles, quels seront les défauts à abattre !

1 – Le bilan physique

On vous le dit très souvent, prenez-vous en photo ! Certain(e)s penseront que c’est du narcissisme, que c’est pour se mater, parce qu’on se trouve trop canon… Mais pas du tout !

Vous vous voyez tous les jours dans les miroirs, et plusieurs fois par jour : à la salle, à la maison, aux toilettes… donc c’est difficile de voir les progrès. Il n’y a pas de choc d’un coup en se regardant et en se disant : nan, punaise c’est moi ! Incroyable ! Et du coup, vis- à - vis de ses objectifs, on ne peut pas vraiment savoir.

Parfois vous avez des objectifs, vous checkez des photos sur instagram, et vous vous dites : je veux trop être comme lui/elle ! Et puis, au bout de deux mois, vous trouvez que la personne est bof et vous ne voyez pas ce que la personne a vraiment de spécial. Peut-être que c’est parce que vous vous en rapprochez ?

L’idée, c’est de vous prendre en photo au début, si possible en maillot de bain, parce que quand on est habillé on ne voit pas assez le corps et c’est difficile donc d’évaluer les progrès. Ensuite, prenez-vous en photo régulièrement, dans des positions similaires, avec des lumières à peu près identiques. Et comparez !

En fin d’année, joignez toutes vos photos, et surtout la première  et la dernière… et admirez ! Posez même à côté d’une photo de vos objectifs, ce qu’ils étaient avant, et ce qu’ils sont maintenant. Promis, vous ne serez pas déçu !

2 – Le bilan alimentation

Avant, vous pensiez qu’il ne fallait pas manger gras. Et puis vous avez rencontré les protéines. Vous avez rajouté les lipides en privilégiant les bonnes sources. Et puis vous avez pensé que les glucides c’était ultra pas bon. Du coup, vous les avez banni. Finalement, vous avez compris que les glucides, même en perte de poids ou de gras, c’était important. Vous avez compris que se priver pour mincir, c’était pour les débutants, et que manger bien, mais manger quand-même, c’était la clé du résultat ! Vous pensiez que demander aux gens célèbres  sur instagram leur diète et la suivre à la lettre, vous donnerait leur corps. Et vous avez découvert que chaque corps était différent, et que personne n’est pareil.

Au cours de cette année, vous avez appris plein de choses sur l’alimentation, sur votre corps et son fonctionnement. Vous avez fait des erreurs, mais vous avez appris de ces erreurs. Vous vous êtes dépassé. Vous vous êtes fait ***** à peser tout ce que vous mangiez, à calculer vos macros, à amener des Tupperware en soirée. Vous avez eu faim. Vous avez rêvé de Donuts et de pizza. Mais vous avez aussi connu le trop manger, la prise de masse. Ce moment où tu n’as plus faim, qu’il faut te forcer à ingurgiter des glucides, parce que c’est comme cela qu’on a les bras de Popeye.

3 – Le bilan force

Et oui, vous êtes arrivé à la salle de sport, vous étiez trop maigre, en surpoids, vous êtes une fille, un garçon, vous avez direct voulu soulever des caisses, ou bien vous avez eu peur et vous avez choisi les petits poids. Vous ne saviez pas ce dont vous étiez capable, et vous vous êtes surpris.

Vous avez adapté vos poids à vos capacités, et vous avez ainsi progressé. En apprenant des techniques. En découvrant de nouvelles sensations. En améliorant le ressenti lors de la contraction musculaire durant l’exercice. Vous êtes passé de 10 kilos en Développé Couché, à 80. Vous pensiez que soulever 20 kilos en hip thrust c’était un exploit, et maintenant vous en soulevez 70, plus de 100 pour d’autres.

Tout le monde progresse à sa vitesse. Mais ne regardez pas ce que les autres font. Regardez votre travail, et combien vous avez ajouté sur vos barres. Ne vous moquez pas des petits nouveaux, et rappelez-vous que vous aussi, vous étiez comme eux. Que tout le monde a commencé quelque part. Que tout le monde n’a pas les mêmes objectifs. En physique, en force, être bien dans son corps… Et qu’en conséquence, on ne peut pas soulever autant. Le tout, c’est de donner son maximum, et d’être fier de ses progrès et de son évolution.

4 – Le bilan psychologique

Très important. Rappelez-vous pourquoi vous avez commencé. Quel était votre état d’esprit en début d’année. Mincir ? Grossir ? Etre bien dans son corps ? Lutter contre une maladie ? Apprendre à se maîtriser ? Apprendre à bien manger ? Décompresser après le travail ? Faire des compétitions ? Soulever des camions ?

Et maintenant, pensez-vous que ces objectifs ont été atteints ? Où en êtes-vous ? Combien avez vous parcouru cette année ? Quelle est votre relation avec votre sport, avec votre alimentation ? Quel est votre bilan de cette année ?

Écrit par:

Mylene Michelier

Mylene Michelier


Qu’est-ce vous souhaiteriez améliorer dans cet article ?




Le contenu pourrait être...





Annuler

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?