8 acides aminés essentiels : définition et rôle

Zoom sur les 8 acides aminés essentiels participant au développement du tissu musculaire : quels sont leurs bienfaits et dans quels aliments les trouver ?

22.12.2020

Quels sont les 8 acides aminés essentiels ?

Définition des 8 acides aminés essentiels et des non-essentiels

Outre les 8 acides aminés essentiels, on en dénombre douze : il y en a donc 20 au total. On peut les classer comme indispensables et non-essentiels à notre bien-être.

Il y a donc 8 acides aminés essentiels au fonctionnement de notre métabolisme. Nous les trouvons dans l’alimentation, mais également sous la forme de compléments alimentaires. Parmi eux, on peut citer les BCAA Zero, la Glutamine Zero, ou encore les EAA Zero

On peut un acide aminé comme une molécule, ou micro-organisme, composant les protéines. Celles-ci participent donc à notre construction musculaire.

Où trouve-t-on les acides aminés ?

Les 8 acides aminés essentiels et les 12 non essentiels sont dans sources alimentaires animales et végétales.

Les acides aminés végétaux se trouvent principalement dans les céréales comme le maïs, le blé et le riz. Ils sont également présents dans les légumes secs comme les haricots, le soja, les pois, les lentilles, les pois chiches et les fèves. Ces seules sources végétales ne sont pas suffisantes à notre corps et doivent être suppléées par un apport d’origine animale afin que leur présence soit synthétisée de façon optimale par l’organisme.

Les acides aminés d’origine animale se trouvent, par définition, dans la viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers. Ils sont facilement digérés par notre organisme. Leurs propriétés font qu’ils ont une valeur biologique supérieure à tout acide aminé d’origine végétale.

Les 8 acides aminés essentiels et les 12 non essentiels sont dans sources alimentaires animales et végétales.

Les 8 acides aminés essentiels

Les 8 acides aminés nécessaires au développement de notre masse musculaire sont :

  • leucine,

  • isoleucine,

  • valine,

  • thréonine,

  • méthionine,

  • phénylalanine,

  • tryptophane,

  • lysine.

Il existe un 9e acide aminé nécessaire chez l’enfant qui est l’histidine.

Pourquoi existe-t-il versions non-essentielles ?

On en dénombre une douzaine qualifiés de non-essentiels, car notre métabolisme a la capacité de les produire par lui-même. Néanmoins, ceux-ci se trouvent à l’état naturel dans les protéines de notre alimentation.

Le rôle des 8 acides aminés essentiels

La présence des 8 acides aminés indispensables dépend des sources alimentaires. Chacun joue un rôle bien déterminé dans le fonctionnement de notre corps.

Que ce soit la phénylalanine, la thréonine, la lysine, la méthionine ou la leucine, chacun de ces 8 acides aminés essentiels participe à notre bonne santé.

La leucine, le premier indispensable

Structurer et maintenir nos muscles est le rôle de la leucine, faisant partie des BCAA. Elle leur apporte également l’énergie et participe au travail de réparation des muscles, notamment après l’effort. Elle est présente dans les petits pois, le blanc de poulet, les œufs, les noix, le saumon et la farine de blé complet.

Les 8 acides aminés nécessaires au développement de notre masse musculaire sont

L’isoleucine, l’acide aminé ami des tissus musculaires

Si vous faites un entraînement cardio ou une prise de masse musculaire, l’isoleucine est nécessaire à la régénération de vos tissus musculaires. Elle vous apporte également de l’énergie lors vos séances de sport. Comme la leucine, on la trouve dans les petits pois, le blanc de poulet, les œufs, les noix, le saumon et la farine de blé complet.

La valine aide vos cellules musculaires

La valine apporte de l’énergie à vos cellules musculaires. Elle participe également au bien-être du système nerveux. On la trouve dans la spiruline, le poulet, la farine de blé complet, les petits pois et le fromage.

La thréonine, l’alliée de la vitamine B12 et de l’isoleucine

Les vitamines ne peuvent être absorbées avant d’avoir été synthétisée par l’organisme. Tel est le rôle de la thréonine qui joue le rôle de synthétiseur de la vitamine B12 et de l’isoleucine. On la trouve dans la viande de bœuf, le blanc de poulet, les petits pois, les œufs, la farine de blé complet et le saumon.

La méthionine participe à la formation des protéines

Elle assiste la lysine dans la synthèse de la carnitine et participe au métabolisme des lipides. Elle participe également à la formation des protéines. Pour trouver de la méthionine, consommez du saumon, de la viande de bœuf, des œufs, des brocolis, des petits pois, des noix du Brésil, des épinards, du maïs et du millet.

La phénylalanine : Elle est la base de la construction des protéines et de certaines hormones

La phénylalanine, le plus connu

Elle est la base de la construction des protéines et de certaines hormones : adrénaline, dopamine et noradrénaline. Elle est présente dans les graines de courge, les petits pois, la volaille, la viande de porc.

Le tryptophane aux effets antidépresseurs

Il est le précurseur de la molécule de sérotonine. Sans sa présence dans notre organisme, nous ne pouvons générer de sérotonine qui participe à la régulation de l’humeur et à notre bien-être. On la trouve dans la poudre de cacao, la noix de cajou, le soja, les petits pois et le poulet.

La lysine et les tissus musculaires

La lysine, tout comme la phénylalanine, est un des 8 acides aminés essentiels connu pour son importance au maintien de tissus conjonctifs et musculaires. Elle agit, avec la méthionine, dans la synthèse de la carnitine.

On la trouve dans les graines de courge, le saumon, les petits pois, les œufs, la farine de sarrasin, les noix et le blanc de poulet.


Qu’est-ce vous souhaiteriez améliorer dans cet article ?




Le contenu pourrait être...





Annuler

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?