Interview of Jessica Hugues - Sa rééducation après son accident sportif

21.03.2020

Interview of Jessica Hugues

1 - Question : Jessica, tu excelle au karaté jusqu’en 2015. Tu as 21 ans lorsque cet accident, te brise une cervicale qui t’immobilise pendant 4 semaines. Comment as-tu construit ta détermination à ne pas baisser les bras face à cet évènement qui a suspendu ta carrière de sportif de haut niveau ?

Jessica : Je n’ai pas vraiment eu le choix que de me battre ! Les médecins m’ont annoncé qu’ils ne                  savaient pas si je pourrais remarcher un jour. 2 options s’offraient à moi : soit le fauteuil roulant soit de me battre et de me remettre sur pieds !  Ce n’est pas dans mon tempérament de baisser les bras. La tête guide le corps, et dans ma tête je voulais guérir au plus vite pour remonter rapidement sur les tatamis, malgré le désaccord avec les chirurgiens qui m’avaient annoncé que le karaté était terminé pour moi.

2 - Question : La rééducation demande patience. Comment s’est passé la période de rééducation ? Comment as-tu pu te réapproprier ton corps et tes aptitudes qu’il fallait reconquérir ?

Jessica : Ça a été une très longue période, très difficile à vivre.

Je suis passé par plusieurs phases : la première a été l’annonce que l’on devait m’opérer pour me consolider ma cervicale avec des plaques et des broches, ce qui aurait entraîné une énorme perte de mobilité au niveau du cou ! nous n’étions pas d’accord avec cette solution et avons demandé à trouver une autre solution.

Les médecins ont donc choisi l’option du “halo crânien” : un cercle métallique vissé dans mon crâne et relié à un corset. Cette solution avait pour but d’étirer mon coup vers le haut pour resserrer les parties brisées de ma cervicale et d’obtenir une consolidation naturelle de celle-ci.

J’ai été alité pendant 1 mois et ai dû porter ce corset 4 mois. Impossible de se laver seule, de dormir allonger, d'être libre de ses mouvements. Sans parler du regard des gens qui n’est pas facile à accepter.

Une fois ma cervicale consolidée, j’avais perdu énormément de masse musculaire. Mon corps s’était totalement transformé !  C’est donc à cette période que j’ai décidé de me lancer dans les concours de fitness, pour pouvoir me remuscler et reprendre rapidement une bonne forme physique !

3 - Question : Coté alimentation. Il n’est pas évident de modifier son rythme alimentaire à une diminution brutale de l’activité physique. Etais-tu accompagné sur le plan diététique ?

Jessica :  Non je n'étais pas du tout suivi sur le plan alimentaire durant cette période...et pour tout vous dire, durant ma période à l'hôpital j’étais nourrit essentiellement à la paille et à la purée. Le simple fait d’ouvrir la bouche en grand me donnait des douleurs insoutenables dans la nuque ! J’ai perdu beaucoup de poids du fait de mal manger.

J’ai repris une alimentation suivie et contrôlée une fois la reprise du sport possible.

Jessica Hugues

4 - Question : On dit que ça se passe d’abord dans la tête, que c’est à force de volonté qu’on atteint tous les objectifs. Comment nourri-t-on son mentale pour traverser les jours les plus difficiles ?

Jessica :  J’ai réussi à traverser les périodes les plus sombres grâce a mes proches, ma famille et mon chéri … S’ils n’avaient pas été là, je pense que je n’aurais jamais réussis à traverser tout ça ! Ils ont été un soutien de tous les jours, et je ne les en remercierais jamais assez !  Je recevais également beaucoup de messages sur mes réseaux sociaux … beaucoup de monde suivaient mon histoire et j’avais beaucoup de messages d’encouragements qui me donnaient énormément de motivation !

5 - Question : Après ton accident, tu as repris le sport dans le Fitness. Pourquoi le Fitness ? Qu’est-ce que ça t’a apporté ? Du Karaté au Fitness, qu’est ce qui change ? Le Fitness ton sport n°1 ?

Jessica : Mon chéri était comme moi en équipe de France de karaté … une fois sa carrière terminée il s’est lancé dans le fitness en compétition...du coup j’ai toujours suivi ça de prêt et le milieu m’intéressait énormément !  Une fois mon “halo crânien” retiré, je n’ai pas eu l’autorisation de reprendre le karaté...il me fallait donc faire un autre sport moins risqué...le fitness s’est présenté a moi comme une évidence !  Ça me donnait un objectif sportif à court terme et également me motivait a reprendre une bonne condition physique !

Il n’y a pas grandes différences entre le karaté et le fitness. Il y a d’ailleurs beaucoup de monde qui vient des arts martiaux dans le milieu du fitness : le fait d’être seule face a soit même à la salle, de répéter encore et encore pour atteindre cette perfection … je me retrouvais un peu comme sur mon tatami à répéter mes katas... sauf que là j’étais à la salle avec mes haltères !

Jessica Hugues

6 - Question : Tu te bats avec une maladie génétique qui atteint ta vue. Tu es un modèle de persévérance et de résilience. Par-dessus tous les aléas, comment entretiens-tu cette vocation pour le sport et ta détermination à performer, par tous les moyens nécessaires ?

Jessica : On m’a diagnostiqué ma maladie à l’âge de 8ans. Sa finalité est la perte totale de ma vue d’ici quelques années … quand ? je ne sais pas. La seule chose que je sais c’est que ça arrivera un jour, sauf si un traitement est trouvé d’ici-là.

Il m’est impossible de travailler car ma vue se fatigue très vite et des migraines viennent interrompre mon travail.

Le sport est pour moi ma bouffée d'oxygène ! Si je n’ai pas le sport, je ne peux rien faire ! c’est donc devenu mon métier et ma passion depuis toute jeune ! Et comme je suis une compétitrice, je veux être la meilleure dans ce que je fais ! que ce soit en karaté ou en fitness, je dois être la meilleure ! Même si je n’ai pas les mêmes armes que tout le monde.

7 - Question : 5 ans après, peux-tu dire que tu as parfaitement récupéré de cet accident ? Qu’as-tu tiré de cette expérience ? Quels sont tes objectifs sportifs actuels ?

Jessica : Aussi incroyable que ça puisse paraitre, j’ai en effet totalement récupéré de mon accident ! même les médecins sont impressionnés ! je n’ai absolument aucunes séquelles … de temps en temps la nuque un peu raide mais ça reste très rare ! je peux tourner ma tête comme avant et j’ai même repris le karaté a haut niveau en vue des Jeux Olympiques de Tokyo ! mais l’aventure s’est arrêté pour moi il y a quelques mois car je suis tombé enceinte et j’ai accouché il y a maintenant 4 mois !  Mes objectifs sont de m’occuper de ma petite fille et de ma famille !  Niveau sportif, je prévois de me préparer pour des compétitions de fitness pour 2021 en catégorie Wellness !  Étant maintenant maman, je me laisse le temps de construire assez de masse musculaire en gérant en même temps mon nouvel emploi du temps


Qu’est-ce vous souhaiteriez améliorer dans cet article ?




Le contenu pourrait être...





Annuler

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?